Promotion CREM

IRIGOYEN Sebastian

Sebastian Project Photo

  • Sujet de thèse : Les conditions d’acceptation des politiques publiques
  • Thèmes de recherche : Economie comportementale, politiques publiques environnementales, coopération et préférences sociales
  • Directeurs de thèse : Catherine Benjamin, David Masclet
  • Linkedin
  • Twitter

 

Pourquoi avoir choisi ce sujet :

Le mécontentement social qui se déchaîne actuellement au niveau mondial s’est étendu à différentes latitudes géographiques, dans lesquelles l’implosion sur deux axes politiques compatibles a été évidente : l’environnement et la confiance dans la relation entre les gouvernements et les gouvernés.

Le présent projet de thèse tient compte du fait que pour quantifier l’efficacité d’une politique publique (environnementale), il faut non seulement partir de son élaboration à l’aide d’instruments efficaces, mais il faut aussi envisager de déterminer, dans le cadre de son évaluation, l’acceptabilité du public cible auquel la politique est destinée. Cependant, l’acceptabilité d’une mesure engendre souvent des paradoxes et des dilemmes sociaux (aversion pour l’inégalité, préférence pour le présent, altruisme intergénérationnel).

Dans cette thèse, plusieurs outils seront utilisés : la modélisation microéconomique, la théorie des jeux pour modéliser les interactions sociales et le rôle joué par les préférences sociales mais aussi les dissonances cognitives, préférence pour le présent.  De même, d’un point de vue empirique, l’analyse des effets des différentes politiques environnementales sera un champ d’application privilégié. Cela impliquera la mobilisation de divers types de données, allant des enquêtes traditionnelles aux données expérimentales en laboratoire et sur le terrain.

 


MINLEND Jacques

jacques

  • Sujet de thèse : Politique énergétique et environnementale en environnement incertain
  • Thèmes de recherche : Marchés des matières premières, macroéconomie de l’incertain, séries temporelles, TextMining
  • Directeurs de thèse : Isabelle Cadoret, Tovonony Razafindrabe
  • Linkedin

 

Pourquoi avoir choisi ce sujet :

La volatilité des cours des matières premières est la conséquence de leur forte financiarisation car les volumes échangés sur le marché financier restent moins importants que ceux négociés sur les marchés à terme entraînant parfois une déconnexion des prix de leurs fondamentaux.  Par ailleurs, la recrudescence des transactions sur les produits de base énergétiques, agricoles, industriels et précieux influencent la dynamique de l’activité économique mondiale d’où la nécessité de s’intéresser à la relation de causalité récursive entre l’évolution du produit intérieur brut mondial et celle des prix des commodités.

Le deuxième enjeu tout aussi important mais plus technique est d’apprécier la notion d’incertitude sur les marchés des matières premières et sur la politique énergétique et environnementale et son impact sur l’activité économique en mobilisant les outils des séries temporelles d’une part et d’analyse textuelle des journaux d’autre part.

La réalisation de ce projet permettra tout d’abord d’entrevoir le lien d’interdépendance entre incertitude macroéconomique et incertitudes sur les marchés des commodités, ensuite d’exhiber l’incertitude sur la politique énergétique et environnementale ainsi que les recommandations de politiques publiques de stabilisation de cette incertitude.

 


 

NARBONNE Louise

louise

  • Sujet de thèse : Hétérogénéités, inégalités et politique monétaire
  • Thèmes de recherche : macroéconomie, inégalités, modèles DSGE
  • Directeur de thèse : Jean–Christophe Poutineau

 

Pourquoi avoir choisi ce sujet :

La crise financière a conduit les taux directeurs à atteindre leur seuil minimum de zéro. Pour amortir cette crise, les Banques Centrales ont mis en place dans l’urgence d’autres instruments, dits « non-conventionnels », pour relancer l’activité économique. Le caractère urgent de la situation n’a pas laissé le temps aux Banques Centrales d’évaluer ex ante les possibles effets indésirables et inattendus des politiques non-conventionnelles. Parmi ceux-ci, une nouvelle branche de la littérature s’intéresse aux interactions de la politique non-conventionnelle avec les inégalités.

Mon projet de recherche vise à évaluer la pertinence de la prise en compte des inégalités dans la conduite de la politique monétaire européenne ainsi que dans l’implémentation de politiques macroprudentielles par les autorités nationales compétentes. Les modélisations HANK (Heterogeneous Agents New Keneysian) et TANK (Two Agents New Keynesian), intégrant de l’hétérogénéité entre agents dans les modèles néo-keynésiens, seront mobilisées afin de prendre en compte les inégalités à la fois entre ménages d’un même pays, et également entre pays.