La Chine Partie III – Impact de la transformation chinoise sur les pays riches

Par Maëva ROBART*

La Chine, pays émergent ou développé ? Pourquoi la guerre commerciale avec les États-Unis ? Quelles conséquences pour le commerce mondial ? Nous avons préparé une série de trois parties dans lesquelles nous discutons ces questions.

 

Concernant les pays riches, la guerre commerciale entre les USA et la Chine n’arrange rien. En effet, depuis maintenant presque deux ans, les deux pays se font la guerre à coup d’augmentations des tarifs douaniers. D. Trump pense que le jeu commercial est un jeu à match nul avec chaque pays, les exportations doivent être égales aux importations. Pour lui le déficit commercial qu’enregistre les USA avec la Chine est inacceptable. La solution trouvée pour réduire ce déficit est de taxer les produits provenant de Chine et par ce fait les américains consommeront de nouveau américain et non plus chinois. Après un an de guerre, la conclusion est facile à faire : Trump – 0 / Xi Jinping – 1. En regardant simplement les importations provenant des USA et les exportations vers les USA entre novembre 2017 et novembre 2018 le constat est sans attente. Les importations ont diminué de 25 %, alors que les exportations ont augmenté de 10 %. Trump signale à plusieurs reprises sur Twitter que des discussions et des accords sont trouvés avec les dirigeants chinois, cependant pour le moment rien d’officiel n’est annoncé.

 

Les autres pays riches et notamment les pays de la zone euro ont pâti de cette guerre commerciale et du ralentissement de la Chine. Au début des hostilités Trump avait épargné l’Europe de la montée des frais de douane, cependant par la suite aucun pays n’a été épargné. Entre le ralentissement de la Chine et les montées des frais de douane les pays européens qui avaient déjà du mal à retrouver une croissance d’avant crise ne voient pas d’amélioration arriver. La Chine par le ralentissement de son commerce fait ralentir le commerce mondial. L’Allemagne est la première touchée puisqu’elle est fortement tributaire des exportations. Les allemands consomment peu et investissent peu, ils sont adeptes de l’épargne. Or lorsque le commerce mondial ralentit par conséquent les exportations allemandes sont les premières touchées.

 

L’Allemagne est considérée comme la grande puissance de l’UE. Elle s’est remise plus facilement de la crise de 2008. Or sa croissance est fortement liée au commerce mondial et notamment celui de la Chine. Un ralentissement chinois se répercute sur cette grande économie qui à son tour se répercute sur l’Union. L’UE regarde un match de ping-pong se jouer entre les USA et la Chine et ne sait choisir son camp. D. Trump a souvent menacer l’Europe si celle-ci continuait à avoir des liens étroits avec la Chine. C’est notamment le cas dans l’exploitation de la 5G au sein de l’Union Européenne. Certains pays prenant peur des répercussions possibles lors de différents avec les Etats-Unis. Les pays riches sont coincés dans un étau entre les deux puissances mondiales.

 

*Maëva ROBART est une étudiante de doctorat en thèse CIFRE
maeva.robart@gmail.com

Twitter : @MaevaRobart

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s